« Les masques blancs » un mode d’action pacifique que soutient Force Jaune

Les membres actifs de l’association Force Jaune ont décidé de rejoindre le collectif des Masques Blancs d’Ile de France, groupe d’action pacifique sous forme d’une performance artistique pour interpeller les populations et communiquer sur la réalité de la dictature sanitaire que nous subissons.
La charte de notre association est claire. : actions pacifiques, légales, afin d’éviter tout reproche du pouvoir et les confrontations avec la police, indépendance stricte avec les partis politiques et les organisations syndicales. Les masques blancs répondent à cette charte et partagent ces mêmes valeurs. C’est pourquoi nous avons décidé de prendre part à ce mode d’action et de les renforcer en leur apportant notre expérience militante. Samedi 6 mars nous organisons dans ce sens une manifestation déclarée pacifique avec le collectif d’ile-de-France. Avant notre intervention, ils avaient les plus grandes difficultés à faire valoir leur droit de manifester auprès des services de la préfecture de Paris. Notre asso est alors intervenue et la déclaration (qui n’est pas une autorisation!) a été validée le lendemain. C’est que les services du préfet savent qu’ils ne peuvent pas nous intimider et nous manipuler aussi facilement que les novices militants. Nous avons déjà gagné en justice face au préfet la levée de 3 arrêtés préfectoraux d’interdiction pendant le confinement, et ils savent que nous sommes prêts à défendre nos droits auprès du tribunal administratif en cas d’abus d’autorité. Par ailleurs, notre groupe a toujours été loyal envers ses engagements et tenu ses responsabilités lors des manifs.
Victoire pour la liberté de manifester face au préfet

voici le communiqué commun auquel Force Jaune a contribué :

Les masques blancs s’unissent pour éveiller les consciences !
Paris, le 4 mars 2021 –
Le Collectif « les masques blancs », lié à aucun mouvement politique, bâti avec un esprit de solidarité, de respect et de bienveillance, organise, le samedi 6 mars, des opérations simultanées dans une trentaine de villes en France, complétées par des collectifs-amis en Belgique, en Suisse et au Québec.
Soucieux, fatigués et étouffés par les lois liberticides qui régissent notre pays depuis 1 an et par ce qui s’apparente de plus en plus à une dictature sanitaire, les membres de ce collectif souhaitent réveiller les citoyens terrorisés, par le biais d’une performance artistique subtile.
Ce collectif s’est fédéré autour de l’envie de reproduire l’opération fortement symbolique « Mask task force » en Belgique, profitant de l’aimable autorisation de l’auteur de la bande son et chorégraphe, à Liège, Barbara Désirant. « Les masques blancs », un collectif citoyen dont le message est de dénoncer les mesures sanitaires excessives de notre gouvernement.
Nous revendiquons le droit de respirer sans masque. Nous affirmons, par le biais de collectifs de médecins, que plusieurs mesures prises depuis un an sont politiques et non médicales. Nous revendiquons le droit aujourd’hui, de retrouver la liberté qui nous a été confisquée. Le peuple, qu’il soit de France ou d’ailleurs dans le monde, s’est plié aux mesures qui ont été imposées. Mais aujourd’hui il est temps que nous laissions les médecins prescrire et non des politiciens qui ne sont pas habilités à soigner. Notre liberté est en jeu, notre économie est en péril et nos enfants sont notre avenir, ils ont besoin de retrouver la liberté de s’épanouir ! Enfin, nous pensons que l’hôpital a été victime de coupes budgétaires qui ont au fil des années, rendu la prise en charge des patients difficile voir impossible en cas de crise plus grave.
En conclusion, nous sommes opposés à l’état d’urgence.
Notre volonté est de réunir les personnes isolées qui souhaitent réagir à la situation actuelle mais qui se sentent impuissantes seules.
Informations complémentaires
Vous pouvez visionner la performance du 20 février 2021 à Video les masques blancs à Montpellier

voici la declaration de la manifestation du 6 mars dans le centre de Paris, conjointe avec le collectif. nous avons toujours prôné dans notre charte de déclarer officiellement et collectivement les manifestations afin de peser par la force du nombre face aux préfets, cela a encore une fois porté ses fruits 😃 :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.